News

Monsieur Fethi Zouhair NOURI, nouveau Président du Conseil de l'Observatoire de l'Inclusion Financière   Mise en ligne expérimentale du nouveau site web de l'Observatoire de l'Inclusion Financière Taux moyen du marché monétaire (TMM) du mois d'Avril 2024: 7,97000 % Taux de rémunération de l'épargne (TRE) du mois de Mai 2024: 7,00000 %A l’occasion de la tenue de son troisième conseil le 14 décembre 2023, l’OIF a signé des conventions d’échange d’informations dans le domaine de l’inclusion financière avec les partenaires suivants :ACM, CGA, CBF, APTIMF, FTUSA, ONP et ODC Mise en ligne expérimentale du nouveau site web de l'Observatoire de l'Inclusion Financière Le Conseil de l'Observatoire de l'Inclusion Financière présidé par le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, M. Marouane El Abassi, a tenu sa troisième réunion en date du 14 décembre 2023.

    Signature d'un protocole d'accord entre la Banque Centrale de Tunisie par l’intermédiaire de l’Observatoire de l’Inclusion Financière  et l’Organisation Internationale du Travail portant sur  la coopération en matière d'éducation financière

L’Observatoire de l’inclusion financière, TYMOO TV et ADA lancent à partir du 19 novembre 2023 la 1ere série éducative télévisée pour enfants axée sur la finance

Mise en ligne expérimentale du nouveau site web de l'Observatoire de l'Inclusion Financière

.

description de l'image

L’Observatoire de l’inclusion financière (OIF) vient de lancer un cycle de formation sur les droits des usagers des services financiers et les mécanismes de recours au profit des représentants des bureaux régionaux de l’Organisation de Défense du Consommateur (ODC) qui concernera toutes les régions du pays et s’étalera sur six sessions.

 La Première session s’est déroulé à Hammamet le 6-7Mai 2023 et a regroupé les bureaux de Ben Arous, Manouba, Bizerte et Nabeul. Ainsi le nombre de participants s’est élevé à plus qu’une vingtaine de personnes. 

Les objectifs visés par cette formation consistent à :

  • Enclencher une dynamique de sensibilisation sur les droits financiers auprès des consommateurs des services financiers à travers leurs organisation afin de les outiller par les connaissances financières capables de les protéger contre les pratiques commerciales abusives et leurs permettant, par conséquent, d’optimiser leurs recours aux services financiers ;
  • Former les adhérents de l’ODC sur les droits financiers relatifs aux différentes catégories des services financiers afin de leur inculquer une culture financière leurs permettant de prodiguer     des conseils avisés aux consommateurs des services financiers pour une prise de décision éclairée et un comportement prudent dans l’utilisation des services financiers tout en veillant à la préservation de leurs intérêts ; et
  • Faire du consommateur des services financiers la première ligne de défense de ses intérêts ce qui fera de lui un interlocuteurs exigent et non passif. Ceci permettra certainement d’améliorer la qualité des services financiers et contribuera au développement de l’efficacité de l’intermédiation financière.

Au cours de cette première session ont eu l’occasion d’échanger avec des experts de l’Observatoire de l’inclusion financière, de l’Autorité de contrôle de la microfinance et du Comité général des assurances sur les thématiques suivantes :

  • Les principes de références Internationaux ( Nations unies, OCDE et BM) et Nationaux ( loi Bancaire, codes des assurances et loi sur la microfinance)sur de la protection des consommateurs des services financiers  et le rôle de l’éducation financière  dans la réalisation  de cette protection  ;
  • Les règles de droits financiers consacrant la protection du usagers des services financiers notamment en termes de droits d’accès, de droit à l’information préalable et à postériori d’une manière transparente, le droits de choix( multiplicité de l’offre et la mobilité) et le droit aux recours extra-judiciaire( réclamations auprès de l’établissement financiers, au médiateurs et à l’autorité de régulation);
  • Réglementation et supervision de la microfinance en Tunisie en vue de la protection de la clientèle ;
  • Concepts, pratiques et voies de recours dans le secteur des assurances.

Cette formation a jeté la lumière sur les bonnes pratiques en matière d’utilisation des différents services financiers, les droits et les obligations en tant que consommateur ainsi que les bonnes pratiques pour un meilleur usage de ces services permettant d’éviter  les risques inhérents tels que le surendettement, les   pratiques frauduleuses ainsi que les mauvaises manipulations etc…

Faut-il signaler enfin, que cette formation s’inscrit dans le cadre des activités du Programme d’appui à l’inclusion financière que l’OIF mène en partenariat avec l’ONG luxembourgeoise.

 

Top